We use cookies to improve your user experience, perform audience measurements and allow you to share content on social networks: please see our Cookie Policy to find out more here. Please click on the button to give your consent.
{{ ctx.nhits | number }} record

{{ ctx.nhits | number }} record

Active filters

No active filters

Filters

EAU - Indice_qualité_2017

Synthèse réalisée à partir des analyses de l’eau effectuées entre février 2014 et août 2016, sur les 36 568 communes de France métropolitaine, publiées sur le site du ministère de la Santé, pour 50 contaminants et paramètres physico-chimiques.

Les critères étudiés sont classés réglementairement en deux groupes d’importance différente :

  • Les limites de qualité sont les critères les plus importants, pour lesquels des non-respects des normes peuvent être dangereux pour la santé, selon le niveau et la fréquence de dépassement. Il s’agit notamment de critères microbiologiques (Escherichia coli, entérocoques) et de substances toxiques (pesticides, nitrates, plomb, nickel, cuivre, arsenic, solvants chlorés…).
    Pour les critères étant définis comme des limites de qualité, nous avons défini les appréciations suivantes :
    • Qualité de l’eau « Bonne » : moins de 5 % d’analyses non conformes -> Note: 2
    • Qualité de l’eau « Satisfaisante » : entre 5 % et 25 % d’analyses non conformes -> Note: 1
    • Qualité de l’eau « Médiocre » : entre 25 % et 50 % d’analyses non conformes -> Note: 0
    • Qualité de l’eau « Mauvaise » : entre 50 % et 75 % d’analyses non conformes -> Note: -1
    • Qualité de l’eau « Très mauvaise » : plus de 75 % d’analyses non conformes -> Note: -2
  • Les références de qualité : des dépassements sur ces critères n’ont pas d’impact direct sur la santé, mais ils traduisent notamment des dysfonctionnements du traitement pour rendre l’eau potable (certains critères microbiologiques, présence de chlore ou d’aluminium, eau trouble…). Ils peuvent traduire également les caractéristiques spécifiques de la ressource utilisée pour fabriquer l’eau potable (eau dure/eau douce, eau acide, présence de fer, radioactivité…) qui peuvent être à l’origine d’inconfort ou de désagrément pour le consommateur (eau colorée, entartrage dû à une eau calcaire, corrosion des canalisations et des appareils de chauffage par une eau agressive).
    Pour les critères étant définis comme des références de qualité, nous avons défini les appréciations suivantes :
    • Qualité de l’eau « Bonne » : moins de 25 % d’analyses non conformes
    • Qualité de l’eau « Satisfaisante » : entre 25 % et 50 % d’analyses non conformes
    • Qualité de l’eau « Médiocre» : plus de 50 % d’analyses non conformes

Les non-respects relevés dans le cadre de cette étude se répartissent en quatre grandes catégories :

Dataset schema

JSON Schema

The following JSON object is a standardized description of your dataset's schema. More about JSON schema.